IPV6 Task Force Maroc is born

 M. Mrabet: “L’IPv6 Task Force Maroc is born !”

Le groupe de recherche «L’IPv6 Task Force Maroc is born !” » vient d’être créé par des professionnels marocains. Son coordinateur, M. Radouane Mrabet, professeur universitaire (Ensias) et membre d’Isoc Maroc, nous explique les enjeux de l’IPv6 et la mission de cette Task Force.

 

La création de « l’IPv6 Task Force Maroc » a eu lieu en marge de la conférence Eugeni Afrique 2006 à Marrakech. Latif Ladid,  Président du Forum IPv6, Radouane Mrabet, professeur universitaire à l’Ecole nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (Ensias), le président d’Internet Society Maroc (Misoc) et M. Said Bensbih de Sigmatel ont été derrière cette initiative. Selon eux, le Task Force Maroc a pour objectif de réunir les acteurs des TIC (technologies de l’information et de la communication) afin de partager les expériences, coordonner des actions et devenir force de proposition. L’adoption au Maroc des technologies IPv6 (Internet protocole version 6) a des enjeux à la fois technique, économique et sociétal, d’après les initiateurs de ce projet.

Menara :

Pouvez-vous nous donner un bref aperçu des avantages de l’IPv6 par rapport à l’actuelle version d’Internet ?

Radouane Mrabet :

IPv6 est la prochaine version d’Internet qui va remplacer le protocole actuel, l‘IPv4. Le but est d’avoir un très grand nombre d’adresses électroniques. Et ce pour la simple raison que l’Ipv4 ne peut plus satisfaire un besoin grandissant de nouvelles adresses notamment avec le développement considérable d’Internet. Dans les trois prochaines années, l’adressage sur l’Internet allait effectivement être complètement saturé…IPv6 devrait créer de nouvelles richesses au travers de nouvelles applications, du moment que cette technologie intègre de nouvelles fonctionnalités. Je peux vous citer à titre d’exemple la mobilité dès le départ, la sécurité et la qualité de service. C’est une technologie qui sera capable d’intégrer facilement de nouveaux besoins qui se feront ressentir plus tard. Ces fonctionnalités n’étaient pas prises en considération lors de la conception de la version 4 de l’IP. Avec l’instauration de l‘IPv6, on aura plus de problèmes d’adressage dans les deux, trois voire cinq siècles prochains.

Vous avez créé, avec le concours d’autres chercheurs et professionnels des TIC « l’IPv6 Task force Maroc ». Quelle sera la mission de ce groupement ?

L’annonce de cette décision a été faite lors d’un atelier organisé à Marrakech consacré à lIPv6. La mission de cette Task force est promouvoir l’utilisation de l’IPv6 au Maroc et de sensibiliser les acteurs marocains opérant dans le secteur des TIC aux avantages de cette technologie pour qu’ils puissent l’adopter. Je pense que c’est un levier de plus qui permettra au Maroc de s’insérer d’avantage dans la société de l’information et du savoir.

Qui a crée cette technologie ?

L’Internet engineering task force (IETF). C’est un organisme qui regroupe un ensemble d’experts mondiaux (à peu près 1200 personnes), qui travaillent, du point de vue technique, sur tout ce qui lié à l’Internet. Autrement dit, c’est eux qui développe les protocoles, les standards et toutes les technologies associées à l’Internet.

Quelles seront premières cibles potentielles de votre stratégie d’action ?

Il y tout d’abord les opérateurs télécoms marocains et l’ensemble des opérateurs privés du secteur des TIC. On cible aussi les écoles d’ingénieur et les universités. Les ingénieurs que forment ces établissements doivent être en mesure de manipuler la technologie IPv6 une fois intégrés dans le milieu professionnel. L’adoption et le déploiement seront donc plus faciles. Par exemple à l’Ensias, on a déjà initié nos ingénieurs à cette technologie depuis quelques années. Et le fait que d’autres écoles d’ingénieurs et d’autres facultés s’initient également à l’IPv6 ne fera qu’accélérer l’adoption de cette nouvelle technologie au Maroc.

Qui compose la « Task force IPv6 marocaine » ?

Le Task force marocain a été crée au sein de l’association Isoc Maroc. Cette dernière est un opérateur assez important pour la promotion de l’Internet au Maroc. Et avec la création du task force, l’association aura une nouvelle « tâche », si j’ose dire, qui est de promouvoir l’Internet « nouvelle génération ». Tout le monde (secteur privé, public, universitaires, ingénieurs et élèves ingénieurs) est invité à participer à cette Task force marocaine et à en devenir membre. Concernant le fonctionnement de la Task force, on a pensé que la structure la plus facile à gérer et qui permettra d’aboutir rapidement à des résultats est un « comité d’orientation » et un « comité de gestion ». Et on compte déjà organiser, fin 2006, un premier séminaire ou journée de sensibilisation et de formation sur l’utilisation de l’IPv6 au niveau national. Nous comptons inviter tous les acteurs de la communauté TIC marocaine pour qu’ils adhèrent à la Task Force.

Pour en savoir plus:

www.ipv6forum.com

Voir aussi :

Ouverture à Marrakech de la 3e conférence annuelle de l’Icann

Egenie Afrique 2006 : un apéritif pour la réunion de l’Icann

TIC: Signature à Rabat de deux protocoles d’accord de coopération

Ouverture de la 2e édition du Forum national de l’administration numérique
Y. Boufous

http://www.menara.ma/infos/includes/detail.asp?article_id=11547&lmodule=technologie

 

M. Mrabet : « L’IPv6 Task Force Maroc is born ! »

ITMaroc

lundi 26 juin 2006

ITMaroc.com : Toute l’actualité des NTIC au Maroc, Internet, Telecom, Informatique, Reseaux… Page 1/2

M. Mrabet : « L’IPv6 Task Force Maroc is born ! »

Le groupe de recherche « L’IPv6 Task Force Maroc is born ! » » vient d’être créé par des professionnels marocains. Son coordinateur, M. Radouane Mrabet, professeur universitaire (Ensias) et membre d’Isoc Maroc, nous explique les enjeux de l’IPv6 et la mission de cette Task Force.

La création de « l’IPv6 Task Force Maroc » a eu lieu en marge de la conférence Eugeni Afrique 2006 à Marrakech. Latif Ladid, Président du Forum IPv6, Radouane Mrabet, professeur universitaire à l’Ecole nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (Ensias), le président d’Internet Society Maroc (Misoc) et M. Said Bensbih de Sigmatel ont été derrière cette initiative. Selon eux, le Task Force Maroc a pour objectif de réunir les acteurs des TIC (technologies de l’information et de la communication) afin de partager les expériences, coordonner des actions et devenir force de proposition. L’adoption au Maroc des technologies IPv6 (Internet protocole version 6) a des enjeux à la fois technique, économique et sociétal, d’après les initiateurs de ce projet.

A lire en ligne : Interview sur Menara Tech

ITMaroc.com : Toute l’actualité des NTIC au Maroc, Internet, Telecom, Informatique, Reseaux…